Mardi de 16h30 à 18h30
 Mercredi de 14h00 à 18h30  

Les 1er et 3ème

Samedi du mois 

de 15h00 à 18h00     
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Reflex de Maud Mayeras

41iCzmEPLDL. SX195 1Résumé : Iris Baudry, est photographe à l'Identité Judiciaire. La mort fait partie de sa vie quotidienne puisque son travail consiste à photographier les scènes de crimes avec ce qu'elles comportent de cadavres ensanglantés ou à l'état de putréfaction.  Dans son domaine photographique, elle est une vraie "pro". On l'appelle et elle arrive sur son destrier au moteur ronflant.  Si Iris « flashouille » les cadavres avec autant de verve, c'est sans doute pour oublier la mort brutale de son fils Swan, assassiné il y a 11 ans par un dingo qui purge depuis une longue peine.
Et voilà notre Iris de retour non loin de sa ville natale, celle qu'elle a fui et où elle aurait aimé ne jamais revenir à cause des mauvais souvenirs.

Avis : L’auteure s'est penchée sur la vie d'Iris, jeune femme bègue qui bute sur la vie comme elle bute sur les mots, au caractère fort, discrète, un peu secrète, qui semble ne pas avoir de vie depuis que son fils a disparu tragiquement. Elle nous décrit en parallèle le destin de Julie Carville,  jeune fille de bonne famille qui, après avoir été violée, se retrouvera enceinte. Des années 20 à aujourd'hui, nous suivons ses déboires et ses mésaventures. Evidemment, on se doute qu'un lien étroit unit ces deux femmes. On suit l'histoire, on suit les déboires d'Iris, on échafaude des théories, on tente de comprendre ce qui a bien pu se passer. Je pensais dur comme fer avoir trouvé la solution et  j'avais poursuivi ma lecture, me disant que "savoir" ne faisait que renforcer le sentiment d'oppression présent dans le livre … Niveau personnages, ils sont tous travaillés à la serpe, possèdent une part d'ombre et l'habit ne fait pas toujours le moine… Dans ce roman, chaque rebondissement nous égare un peu plus... Oubliez vos théories, vous ne trouverez pas. Mon raisonnement était pervers, mais l'auteure l'était encore plus que moi. Je pensais avoir "déduit"... Tu parles, oui ! Tiens, prends-toi ça dans les dents !
Lorsque j'ai découvert toutes les révélations subtilement dosées dans les dernières pages, j'en suis restée muette durant quelques minutes, bouche ouverte ...

Isabelle

RESERVER

Là où chantent les écrevisses de Delia Owens

CVT La ou chantent les ecrevisses 5954Résumé : L’auteure raconte en parallèle deux histoires. L'une commence en 1952, lors du départ de la mère de Kya et l'autre en 1969, lors de la découverte du cadavre sous la tour de guet de Chase Andrews. Les deux vont finir par se croiser… Le roman se déroule dans le Comté de Barkley, en Caroline du Sud.
Difficile de rester insensible lorsque cette fillette Kya, est abandonnée dès l'âge de six ans, d'abord par Ma, sa mère, qu'elle espèrera toujours voir revenir puis par Jodie, son plus jeune frère, ses autres frères et sœurs étant déjà partis. Tous ont fui le père alcoolique et violent. Elle va devoir apprendre à survivre auprès de lui dans une maison précaire perdue au milieu du marais. Le père finira par ne plus revenir lui aussi. Le marais sera sa seule famille et son refuge naturel. Cette enfant fragile mais curieuse et débrouillarde et surtout très proche de la nature apprend vite à cuisiner, à pêcher pour ensuite échanger moules et poissons contre des vêtements et du carburant pour sa barque. C'est Tate, un jeune garçon qui, avec une grande patience va l'approcher et lui apprendre à lire et à écrire et pour un temps l'aider à vivre sa solitude.

En parallèle, donc, deux gamins découvrent le corps sans vie de Chase Andrews allongé sous la tour de guet et alertent aussitôt le shérif. Bien vite il va s'avérer qu'il ne s'agit pas d'un accident et une enquête va être ouverte, enquête qui est un élément important du roman.

Avis : Ce roman est une pépite, une histoire à la fois passionnante et magnifique. C’est un roman plein de poésie, de sensualité, de délicatesse, de pudeur. Une histoire qui nous fait lever les yeux là où brillent les lucioles dans la nuit.

J’ai été passionnée du début à la dernière page. J'aurai aimé qu'il ne s'achève pas tant je m'y sentais bien.

Isabelle

RESERVER

Fermer les yeux d’Antoine Renand

CVT Fermer les yeux 4202 1Résumé : Vous allez rencontrer trois personnages particulièrement attachants, mais toutefois bien étranges aussi. Le premier, c'est Dominique Tassi, un flic brillant, heureux en ménage et bien dans sa vie jusqu'au jour où un terrible événement va l'entraîner dans la profondeur des enfers… Le second, Nathan, est un écrivain de renom, spécialisé dans les comportements déviants, reconnu comme auteur de qualité et même parfois sollicité par les instances policières. Lui aussi possède un lourd passé.... Quant au troisième personnage, c'est Emma , une avocate dont la carrière s'annonce prometteuse. Leur rencontre sera motivée par la révision du procès d'un marginal accusé et reconnu coupable d'un meurtre atroce .....

Avis : L'auteur de l'Empathie qui nous avait procuré frissons et angoisse, récidive ici avec Fermer les yeux.  C'est parti pour une enquête complexe, dont le rythme va crescendo, jusqu'à des situations très anxiogènes, pour lesquelles les pages ne se tournent pas assez vite.  Les événements s’y succèdent, les découvertes rebattent les cartes, rien ne va plus .. Et plus on tire sur la ficelle, plus les nœuds se font et... s’emmêlent. Les pages se tournent et l'intrigue nous empêche le soir, à une heure où la raison voudrait que l'on se réfugie dans les bras de Morphée, de " fermer les yeux "....
Tiens  c'est bien ça, " fermer les yeux ", beau titre pour une expression polysémique et...mystérieuse. Mai pas d'inquiétude, à la fin, vous y verrez " plus clair " .

Isabelle

RESERVER

Contagion de Lawrence Wright

41W7szZSCGL. SX195 Résumé : En Asie, 47 personnes succombent à une mystérieuse fièvre hémorragique. Henry Parsons, épidémiologiste de renom, envoyé sur place par l'OMS, découvre à quel point le virus est contagieux. Lorsqu'il apprend qu'un homme contaminé est en route vers La Mecque où des millions de musulmans vont se retrouver pour le pèlerinage annuel, c'est le début d'une course contre la montre pour enrayer l'épidémie. Mais en quelques semaines seulement, le monde entier est touché et sombre dans une crise sans précédent. Aux Etats-Unis comme ailleurs, la maladie se propage, mettant à mal les institutions scientifiques, religieuses et politiques, et décimant une partie de la population

Avis :  Electrisant, hallucinant, ce thriller hors-normes, nous propose une expérience peu commune. Conçu quelque semaines avant le début de l'épidémie du Covid-19 comme un roman d'anticipation, il a cessé d'en être un au moment même de sa parution, prenant ainsi un étrange aspect prophétique. En plus d'une intrigue d'un réalisme saisissant, qui tient le lecteur en haleine de la première à la dernière page, Lawrence Wright, nous offre ici une étude passionnante sur les épidémies, leur histoire et leur prévention.  Il ne faut pas lire ce livre si l'on est angoissé par la pandémie actuelle car on n y trouve bien des points communs avec la situation dans laquelle on se trouve.

 Il est stupéfiant que ce livre ait été écrit juste avant la pandémie...

Isabelle

RESERVER