Mardi de 16h30 à 18h30
 Mercredi de 14h00 à 18h30  

Les 1er et 3ème

Samedi du mois 

de 15h00 à 18h00     
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

La mort au festival de Cannes de Brigitte Aubert

51Nxc6g14OL. SX210 Résumé : La célèbre Élise Andrioli, tétraplégique, aveugle et muette depuis un attentat, est officiellement invitée au Festival de Cannes comme membre du jury Jeunes Talents. Toute heureuse de côtoyer des stars et de boire plein de champagne, elle débarque sur la Croisette dans son fauteuil roulant aérodynamique à turbo intégré, escortée par sa fidèle dame de compagnie, Yvette. Elise peut toutefois bouger la main gauche et saluer comme la reine d'Angleterre, elle utilise également un ordinateur à synthèse vocale spécial non-voyants.

Mais les membres du jury ne cessent de s'écharper et surtout les morts suspectes se succèdent à un rythme plus effréné que celui des projections. Élise, déjà confrontée dans le passé à des meurtres sanglants, cogite abondamment, tandis que le capitaine Kevin Isidore, mène l'enquête, et que Véra Martineau, la très susceptible médecin légiste, ne cesse de se disputer avec sa compagne, la présidente du jury.

Avis : Les pensées sarcastiques d'Elise aussi bien à son égard qu'à celui de ceux qu'elle côtoie sont des purs moments de bonheur. Et il y a du grain à moudre car loin des vedettes du festival officiel que l'on aperçoit et qui font hurler les foules, les multiples personnages qui l'entourent, entre membres du jury, organisateurs et jeunes talents activent son imagination. Et même si la fin m’a laissé une impression d’inachevée, la lecture vaut la peine rien que pour l’humour de l’héroïne !!

Isabelle

Les oubliés du Dimanche de Valérie Perrin

CVT Les oublies du dimanche 3099Résumé : Justine, vingt et un ans, vit chez ses grands-parents avec son cousin Jules depuis la mort de leurs parents respectifs dans un accident. Justine est aide-soignante aux Hortensias, une maison de retraite, et aime par-dessus tout les personnes âgées. Notamment Hélène, centenaire, qui a toujours rêvé d'apprendre à lire. Les deux femmes se lient d’ amitié, s'écoutent, se révèlent l'une à l'autre. Grâce à la résidente, Justine va peu à peu affronter les secrets de sa propre histoire. Un jour, un mystérieux « corbeau » sème le trouble dans la maison de retraite : il appelle les familles des oubliés du dimanche pour leur faire croire qu'ils sont décédés.

Avis : À la fois drôle et mélancolique, un roman d'amours passées, présentes, inavouées... éblouissantes. Valérie Perrin conte notre humanité et fait déborder les yeux. Oh ! pas des sanglots non, pas de grandes eaux ! Non, elle nous met du brillant au bord des yeux. Elle nous mouille le cœur

Valérie Perrin, épouse de Claude Lelouch, fait partie de ces êtres, rares et précieux, qui changent le monde en l'écrivant, en le racontant à leur si belle manière. En offrant à réfléchir sur nos jours qui passent. Sur la possibilité d'en savourer mieux chaque seconde. Sur la possibilité de regarder les autres avec un peu plus de bienveillance.

C’est son 2ème roman, le premier « Changer l’eau des fleurs » était également un roman riche de poésie …

Isabelle

Les sales gosses de Charlye Ménétrier Mc Grath

51lzAWyZ7L. SX195 Résumé : Jeanne a été placée en maison de retraite par ses enfants. Et le pire, c'est que chacun se renvoie la balle pour déterminer qui a été à l'initiative de cette mascarade.
Elle a beau avoir 81 ans, une ribambelle de petits-enfants et des tonnes de carnets noircis au fil du temps, preuves de son (très) long passage sur Terre, elle n'a pas dit son dernier mot. Son plan : simuler la démence et les rendre tous dingues.
Sauf que, ce lieu dans lequel elle ne voyait qu'hostilité va lui révéler bien des surprises..

Avis : L’auteure a choisi de traiter ici un sujet sensible et délicat, celui de ce qu'il faut bien convenir d'appeler la vieillesse. Mais quel roman ! Jeanne est un sacré personnage ! Aucune mamie ne lui ressemble. Dès les premières pages, elle nous fait littéralement exploser de rire, il faut dire que son petit jeu de simuler la démence est particulièrement réjouissant. Comment ne pas sourire en découvrant ses pensées, comment ne pas vouloir l'accompagner un peu plus longuement dans son histoire ? Son histoire qui nous montre qu'il n'est jamais trop tard pour vivre, pour se faire des amis, pour faire ce qu'on n'a pas pu réaliser avant, et même pour rattraper le temps perdu. Parce que oui, à 81 ans, bon nombre de choses sont encore possibles.
Pleine de bons sentiments, l’ écriture est vive, lumineuse, teintée de beaucoup d'humour.

Christiane (source Babélio)

Je sais pas de Barbara Abel

CVT Je Sais Pas 9458Résumé : C'est le grand jour de la sortie en forêt de l'école maternelle des Pinsons. La météo clémente et l'enthousiasme des éducateurs comme des enfants donnent à cette journée un avant-goût de vacances. Tout se déroule pour le mieux jusqu'au moment du retour, quand une enfant manque à l'appel. C'est Emma, cinq ans, une des élèves de la toute jeune institutrice Mylène Gilmont. C'est l'affolement général

Avis : Barbara Abel est capable de faire tourner des situations du quotidien en un véritable cauchemar…Et ce quotidien, c'est le votre ! Celui de vos amis, de vos voisins ! de cette petite famille, en apparence sans histoire, du bout de la rue, que vous croisez à la boulangerie de votre quartier… Une petite vie bien rangée, jusqu'au moment où un événement, un petit grain de sable, vient tout enrayer, tout pulvériser. Une plongée au coeur de secrets de famille, qui une fois menacés d'être révélés, peuvent réveiller les pires instincts de l'homme pour tenter de se préserver...
Une histoire dérangeante, qui fait froid dans le dos.
Des situations cyniques, plus vraies que nature, un malaise permanent, une intrigue parfaitement maîtrisée. Des personnages tous autant énigmatiques les uns que les autres.
Bref un thriller psychologique digne de ce nom, que vous ne lâcherez pas, ça c'est certain..

Christiane (source Babélio)