Lundi

réservé maternelles

10h30 à 12h00

14h00 à 15h30

 Mardi 16h00 à 18h30  
Mercredi  14h00 à 18h30
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Cité (cycle Métro 2033 tome 3) de Pierre Bordage

41EJ1UR7paL. SX195 Résumé : Comme pour Rive droite qui suivait directement Rive gauche, Cité débute là où s'achève le tome précédent. Juss et Plaisance, en compagnie de Roy et Aube tentent de rejoindre Cité afin de rencontrer le Maître du Temps. Ils espèrent obtenir des réponses et progresser dans leur compréhension du monde qu'ils habitent. Mais pour cela, il faut échapper aux nombreux dangers de Rive droite, et surtout à ces peuplades sauvages aux mœurs cruelles : certaines n'ont pour seul but que de torturer atrocement leurs proies, se repaître de leurs souffrances.

La surface est crainte parce qu’irradiée ; Rive Droite est un lieu maudit, laissé à la merci d’une faune sauvage monstrueuse. Mais n’y a-t-il vraiment personne là-haut ? Les cérémonies d’élévations, seules indications de l’état de la surface, sont-elles le reflet de la réalité, ou bien des leurres destinés à maintenir coûte que coûte les Métrolites sous terre ?
Dans les méandres des boyaux de Paris, à défaut de lumière, les émotions sont plus vives, les rancœurs plus tenaces, les haines plus exacerbées.

Avis :  Pierre Bordage est un écrivain plein de ressources qui sait trouver le retournement de situation, d'alliance, qui va permettre d'avancer. Il sait également nous rendre ses personnages attachants : difficile, d'ailleurs, d'imaginer que je ne vais plus découvrir de nouvelles aventures de Juss et Plaisance ou de Roy et Aube. Et, plus encore que dans les deux précédents volumes, les mutants ont une place essentielle : simples éléments de décor dans Rive gauche, ils ont pris de l'ampleur dans Rive droite pour devenir centraux dans Cité. Ils permettent de faire entendre un message de tolérance. parfois noyé par la haine. Avec tous ces éléments, l'auteur parvient à réserver des surprises à un rythme suffisant pour maintenir l'intérêt tout au long de la lecture de ce dernier tome.

Avec Cité s'achève notre déambulation dans les tunnels ravagés du métro parisien, dernier refuge de l'humanité telle que nous la connaissons.  Fin d'une trilogie réussie, dense et entraînante, angoissante et émouvante.

À lire, sans hésitation !

Isabelle

RESERVER

Rive droite (cycle Métro 2033 Tome2 ) de Pierre Bordage

CVT Metro Paris 2033 tome 2 Rive droite 9285Résumé :  Avec Rive droite, nous sommes dans la continuité du 1er tome. Mêmes protagonistes, leur terrain souterrain ne faisant que s'élargir et trouver des espaces inédits.  Pendant que les conflits prennent de l'ampleur Rive gauche, un petit groupe a rejoint la Rive droite et découvre une zone aux multiples dangers. Claustrophobes s'abstenir !

Rive Droite, Plaisance et Juss vont devoir affronter des créatures qui n'ont plus rien d'humains ainsi que des animaux plus dangereux les uns que les autres. Dans le même temps, Madone continue sa croisade pour unifier toutes les Stations et ainsi rendre le partage des maigres ressources disponibles plus équitable. Mais elle se heurte aux dirigeants des autres stations, qui se liguent contre son projet tout en s'affrontant dans des tentatives pour étendre leur domaine.
Vraiment une réussite, le récit met en avant les magouilles des nantis pour conserver leur privilèges.

Avis : On découvre que la vie sur la Rive droite est bien différente de celle de gauche, plus sauvage, plus animale. du moins pour ce tome-ci, le terrain n'a pas encore révélé tous ses secrets. Madone continue donc toujours son travail d'alliance contre les cartels en place, pendant que les autres personnages visitent de sinistres et silencieuses nouvelles galeries. Un monde de privations, de violence, de fanatisme.

Dans cet univers tentaculaire et sinueux, on est dans du Bordage pur jus, ambiance moyenâgeuse.  Un environnement confiné qui exacerbe les relations et permet à l'écrivain de mettre en avant son humanisme, son attachement aux relations intimes et son respect de la différence. Parce qu'au fil des pages, on découvre l'importance grandissante des mutants. Qui seront peut-être le salut ?

Rive droite continue sur ses rails et ne nous laisse pas à quai. Pierre Bordage est toujours un formidable raconteur d'histoires.

                      Ne trépignez pas !  la suite et fin, le tome 3 "Cité" vous attend dans nos rayonnages !

Isabelle

RESERVER

Rive gauche (cycle Métro 2033 Tome1 ) de Pierre Bordage

41K1UpqYCL. SX195 Résumé : En 2033, les humains ont été chassés de la surface, désormais inhabitable.
À Paris, les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain. Des communautés sont installées au niveau de certaines stations de Rive Gauche, plus ou moins en contact, souvent en conflit ; la surface est crainte parce qu’irradiée ; Rive Droite est un lieu maudit.
Dans les méandres des boyaux de Paris, à défaut de lumière, les émotions sont plus vives, les rancœurs plus tenaces, les haines plus exacerbées. Une œuvre sombre et baroque, en trois volumes.

Avis : Le métro parisien comme vous ne l'avez jamais vu !
Encore une fois, Pierre Bordage a réussi à nous faire adhérer à son monde imaginaire. Enfin, cette fois-ci, ce n'est pas vraiment lui qui a inventé la trame., mais bien un auteur russe, Dmitri Glukhovsky avec sa saga Metro 2033-34-35 (trilogie) parue en 2005.

L'univers souterrain de notre cher métro parisien est le décor idéal pour cette aventure . Assez réaliste puisqu'on retrouve le nom de plusieurs stations connues (Montparnasse, Duroc, Varennes....).

Un premier tome démarrant assez vite dans l'action avec des batailles, combats. le conflit politique est LE sujet principal. Tout est question de survie. Un monde futuriste qui est retourné à l'âge médiéval . Pourquoi ne pas proposer une fédération? le mouvement est en marche avec certains cahots. Pas le temps de s'ennuyer, les dangers guettent à chaque détour de couloir. C'est sombre, cru, violent mais aussi émouvant (je pense au duo des jeunes Plaisance et Juss).

Ce premier tome finit en moment de frustration. Presque comme un "cliffhanger". Vraiment très hâte de suivre nos aventuriers. Cela tombe bien, nous avons acheté les 3 tomes !!

Isabelle

RESERVER

Dans les yeux du tueur de Maggie Shayne

bm 270644 aj m 291Résumé : Quarante-huit heures après la greffe de cornée dont elle a bénéficié, Rachel de Luca prend conscience qu’elle vit à la fois un miracle, et un cauchemar. Un miracle parce qu’elle a recouvré la vue alors qu’elle était aveugle depuis l’âge de 12 ans. Un cauchemar parce que, aussitôt après l’opération, elle a de terrifiantes visions mettant en scène des crimes atroces, des visions d’autant plus angoissantes que les crimes qu’elle voit ont bel et bien eu lieu dans la réalité, et qu’ils sont l’œuvre d’un serial killer.
Comprendre ce qui lui arrive, échapper à la menace sombre et diffuse qui se resserre un peu plus chaque jour autour d’elle… Face à l’urgence, face au danger, la seule personne à laquelle elle puisse s’adresser est l’inspecteur Mason Brown. Un homme secret, mystérieux, mais le seul, elle le sent, à pouvoir l’aider face au prédateur qui a pris possession de son esprit.

Avis : À la suite d'un accident bénin, Rachel va être amenée, à être sans le vouloir la bénéficiaire d'un don de cornée qui va lui rendre la vue avec un petit plus... Des cauchemars tout à fait déplaisants et horribles.
L'auteure a su instiller un sentiment intense et profond de trouble, d’une part les cauchemars de Rachel mais surtout les questionnements que cela apporte sur les dons d'organe. Perd-on une part de soi en gagnant un nouvel organe? Reçoit-on plus qu'un simple rein, coeur, foie?
À partir de ce moment le lecteur va vivre le roman de l'intérieur et cela a de quoi troubler n'importe qui.
La plongée dans la psyché du tueur et dans l'âme humaine dans ce qu'elle a de plus sombre est particulièrement perturbante. De plus toute la trame du thriller vient ici de ce questionnement sur ce don d'organes et ces conséquences sur la vie du receveur. Poussée à l'extrême, l'idée géniale et gênante que le donneur laisse une partie de lui lorsque l'organe est greffé, va mener le lecteur et l'enquête vers une voie surprenante et particulièrement flippante.

Isabelle

RESERVER