Lundi

réservé maternelles

10h30 à 12h00

14h00 à 15h30

 Mardi 16h00 à 18h30  
Mercredi  14h00 à 18h30
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Marie Blanche de Jim Fergus

41KJrFRWCEL. SX210 Résumé : 1995, région des Grands Lacs. Jim Fergus rend visite à sa grand-mère, Renée, 96 ans. Fille d'aristocrates français désargentés, mariée trois fois, celle-ci a connu un destin hors du commun, qui l'a menée de son petit village natal de la région de Senlis jusqu'aux États-Unis, en passant par les sables de l'Égypte. D'un caractère entier, froide et tyrannique, elle a brisé la vie de sa famille, en particulier celle de sa propre fille, Marie-Blanche, la mère de Jim. Pour essayer de la comprendre, et peut-être de lui pardonner, celui-ci va tenter de retracer son parcours. En parallèle, à travers le journal intime de sa mère, l'écrivain nous fait entrer dans l'intimité de celle-ci. Internée en 1966 dans un asile de Lausanne, Marie-Blanche se souvient de sa vie, commencée comme un conte de fées mais qui prit peu à peu des allures de tragédie.

Avis : Une inoubliable fresque familiale à travers un siècle et trois continents : l'auteur de "Mille femmes blanches" confirme son exceptionnel talent de conteur et nous offre encore un chef-d'œuvre. C'est une saga addictive et intéressante, les analyses psychologiques y sont fines et bien amenées. C' est bien écrit fascinant, passionnant, dérangeant, émouvant, sensible et prenant. On ne la lâche pas ! .
Une fresque sensible de plus de 610 pages Qui prouve une fois de plus que Jim Fergus fait preuve d'un exceptionnel talent de conteur !

Simone.

RESERVER

Les derniers hommes de Pierre Bordage

51 O8jsqe3L. SX210 1Résumé : L'Homme et sa capacité d'autodestruction l'a amené à détruire une grande partie de sa planète. Nous nous retrouvons une centaine d'années après la Troisième Guerre Mondiale. La Terre est ravagée, polluée, empoisonnée et il ne subsiste plus que des poignées de survivants. Ces survivants, ou plutôt, ces derniers hommes sont devenus nomades pour pouvoir survivre sur des terres devenues inhospitalières. Le danger rôde partout, avec des insectes génétiquement modifiés, des hordes de chiens sauvages, des rivières et océans empoisonnés et des soldats robots qui subsistent du dernier conflit. C'est dire que les derniers hommes ont fort à faire pour survivre dans ces conditions difficiles. Dans cette Europe dévastée par les pollutions chimiques, nucléaires et génétiques, les rares ressources intactes sont partagées par des tribus nomades qui ont pris chacune en charge l'exploitation d'une denrée spécifique. Solman le boiteux, du peuple aquariote (qui découvre et contrôle les sources d'eau) , possède le don de clairvoyance : infaillible juge des âmes, cet atout le confine aussi à l'écart de tous, qui se méfient de son talent. Seuls Raïma, la guérisseuse, puis la mystérieuse Kadija et un vieux scientifique de l'ancien monde vont l'accompagner dans sa quête pour échapper à l'apocalypse qui semble menacer les derniers hommes...

Avis :  Un monde apocalyptique, une terre détruite. Un univers très souvent retrouvé dans les romans de Pierre Bordage qui excelle en la matière. Quelques poignées d'hommes tentent de survivre sur Terre, se battent pour leur survie.
Qu'est devenue l'humanité ? C'est un roman noir et peu engageant sur l'avenir. Mais l'adage ne dit-il pas que "tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir". Et il en faut à ces « derniers hommes » dans ce roman ...
J'ai été entraînée dans l'histoire de Solman et des autres survivants. La nature humaine avec ses qualités et ses travers est bien décrites, apocalypse ou pas ! Une fois de plus, Pierre Bordage m'a charmée avec ses talents de conteur.

Isabelle

RESERVER

Les rites de l’eau d’ Eva Garcia Saenz de Urturi Tome 2

Les rites de l eauRésumé : Le deuxième volet de la trilogie de la ville blanche !
Pays basque espagnol, 2016. Un tueur en série s’attaque aux femmes enceintes. Comble de l’horreur, l’individu semble s’inspirer d’un rite ancestral consistant à brûler les victimes avant de les pendre par les pieds pour les immerger dans un chaudron datant de l’âge de bronze.
L’affaire est aussitôt confiée à l’inspecteur et profiler Unai López de Ayala, dit Kraken. Appelé sur la première scène de crime, ce dernier découvre, horrifié, que la victime n’est autre qu’Ana Belén Liaño, son amour de jeunesse.
Une révélation qui va replonger l’inspecteur vingt-cinq ans en arrière, dans un passé qu’il croyait profondément enfoui…

Avis : Si vous avez adoré comme moi  « le silence de la ville blanche » vous ne pourrez que vous régaler avec ce deuxième volet de la trilogie d'Eva García Sáenz de Urturi ! L'auteure propose un roman sans temps mort, qui nous balade de suspect en suspect, de rebondissement en rebondissement, en nous convainquant à chaque fois qu'on a trouvé la clef pour mieux nous surprendre avec son tueur inattendu. Impossible de lâcher ce livre tant l'empathie mise en œuvre implique le lecteur.

Stéphanie Szylar

Il n’est pas encore dans nos rayons mais c’est promis nous allons acquérir le 3ème volet de cette trilogie : « les seigneurs du temps » (isabelle)

RESERVER

Le silence de la ville blanche de Eva Garcia Saenz de Urturi (tome 1)

 

41HqY4k8yiL. SX195 Résumé : Dans  la cathédrale de Sainte-Marie à Vitoria, un homme et une femme d’une vingtaine d’années sont retrouvés assassinés, dans une scénographie macabre : ils sont nus et se tiennent la joue dans un geste amoureux alors que les deux victimes ne se connaissaient pas. Détail encore plus terrifiant : l’autopsie montrera que leur mort a été provoquée par des abeilles mises dans leur bouche. L’ensemble laisse croire qu’il existe un lien avec une série de crimes qui terrorisaient la ville vingt ans auparavant. Sauf que l’auteur de ces actes, jadis membre apprécié de la communauté de Vitoria, est toujours derrière les barreaux. Sa libération conditionnelle étant imminente, qui est le responsable de ces nouveaux meurtres et quel est vraiment son but ?

Avis : Rien à dire, ce thriller est d'une efficacité redoutable et coche toutes les attentes du lecteur amateur de ce genre :

- une course contre la montre pour empêcher d'autres crimes 

- des crimes rituels surprenants

- ·un coupable désigné … sauf qu'il est déjà en prison … condamné pour des meurtres suivant le même protocole 

- un tueur en série absolument remarquable d'intelligence et de détermination

- un expert en profilage criminel qui mène l'enquête

On se régale ... et pas uniquement parce que le roman est parsemé de références à la cuisine basque. Très réussi, divertissant et addictif au possible ! (à suivre avec le tome 2)

Stéphanie Szylar

RESERVER